« L’intérêt de la mission à plus de sens pour un junior que la rémunération »​ selon A Compétence Egale

Il s’agit là de l’une des nombreuses conclusions du nouveau baromètre de l’association dont Peoplexpert est membre. Ce qui rend celui-ci particulièrement intéressant est la bonne idée sur laquelle il est fondé : croiser les avis des juniors avec ceux des RH afin de voir si tout le monde est bien en phase…ou s’il y a un décalage. Pour réaliser cette synthèse A Compétence Egale a donc interrogé 790 juniors de 18 à 30 ans (dont 83% avaient au moins un Bac+3 et 26% un parcours ESC ou Ingénieur) ainsi que 101 acteurs de la fonction RH (dont 37% de RRH/DRH).

Parmi les résultats qui ressortent il y a donc celui qui est en titre de cet article. Il doit cependant être largement tempéré. Si les juniors pensent en effet que la rémunération n’est pas un critère porteur de sens pour le début de leur carrière il n’en reste pas moins qu’ils la placent au 2ème rang de leurs attentes. Une autre conclusion marquante est celle qui met en avant le gap qui existe entre l’image que les juniors ont de leur savoir-être et de leur autonomie…et celle que l’entreprise en a. Sur ces deux critères il y a plus de 20% d’écart de perception.

Il serait intéressant de refaire ce même baromètre l’année prochaine. La crise sanitaire actuelle qui perturbe de plus en plus le marché de l’emploi pourrait en effet changer significativement les comportements des uns et des autres.

Lien vers le baromètre « Les juniors et l’accès à l’emploi »

Le 9ème baromètre Peoplexpert des offres d’emploi

Alors que nous pouvions nous attendre à une hausse des offres d’emploi publiées avec l’arrivée de la rentrée, au moins de façon mécanique suite aux retours de congés, il s’avère que ce n’est pas le cas. Pour la première fois depuis mai notre baromètre baisse. Il descend peu, certes, mais il descend tout de même : -1,66% par rapport à début août. Même si elle est faible, le fait que cette baisse se produise à un moment habituellement propice à la croissance n’est pas enthousiasmant pour la reprise… Ceci dit nous restons tout de même juste au dessus de la moyenne des 11 derniers mois avec +0,79% (valeur représentée par la flèche transparente).

Sept20_baro_graphiqueSept20_baro_donnees

Pour rappel notre baromètre n’a pas pour vocation d’être un outil extrêmement précis quant au nombre réel d’offres d’emploi disponibles. Son objectif est simplement de dégager une tendance très macroscopique du marché de l’emploi.

Le 8ème baromètre Peoplexpert des offres d’emploi

Août est le 4ème mois de hausse consécutif (+4,8%). La tendance se confirme, surtout chez les deux grands acteurs de référence que sont Pole Emploi (+7,64%) et l’Apec (+9,89%). Avec 1 238 428 offres publiées nous ne sommes toujours pas revenus au niveau de début mars 2020 (1 400 000) mais l’écart se resserre. La moyenne des 10 derniers mois (1 207 318) est d’ailleurs dépassée (+2,58%, évolution représentée par la flèche blanche).

organigrammedesoffresdonneesbrutes

Pour rappel notre baromètre n’a pas pour vocation d’être un outil extrêmement précis quant au nombre réel d’offres d’emploi disponibles. Son objectif est simplement de dégager une tendance très macroscopique du marché de l’emploi.

Le 7ème baromètre Peoplexpert des offres d’emploi

Plus de 17% de croissance du nombre d’offres d’emploi sur les principaux job boards français ce mois-ci ! La hausse entamée le mois précédent se confirme nettement et c’est une excellente nouvelle. Elle est visible sur tous les sites, l’Apec se permettant même un bond spectaculaire de près de 30% (+15% pour Pole Emploi).

Avec 1181758 offres début juillet nous sommes encore loin du pic pré-confinement de début mars (1394448) mais la remontée est significative et ce chiffre est désormais (légèrement) supérieur à la moyenne du nombre d’offres sur les 6 derniers mois (représentée par la flèche blanche).

7eme barometre_diagramme7eme barometre_tableau

 

Le 6ème baromètre Peoplexpert des offres d’emploi

Bonne nouvelle, notre baromètre remonte au dessus du million d’offres. Nous sommes certes encore loin des chiffres de début février (presque 1 million 400) mais cette petite hausse fait tout de même plaisir.

Malheureusement celle-ci ne s’applique pas à toute la population. Si les sites généralistes Pole Emploi (+15%) et Indeed (+5%) en bénéficient, ceux spécialisés sur la population cadre, Apec et Cadremploi, continuent à marquer le pas (baisse de l’ordre de 5%). Sur cette population la chute depuis 4 mois est d’ailleurs assez spectaculaire : 112 000 offres publiées début février (Apec + Cadremploi) pour seulement 58 000 début juin, soit quasiment 50% de baisse. C’est énorme. Espérons que les dernières informations sanitaires, plutôt encourageantes,  vont favoriser une remontée rapide de cet indice.

Barometre_nboffresBarometre_Tableau chiffres

Le 5ème baromètre Peoplexpert des offres d’emploi

Avec la situation économique sans précédent que nous traversons il était prévisible que le nombre d’offres d’emploi proposées par les principaux sites chute. C’est confirmé puisque nous passons pour la première fois depuis que nous relevons ces données (soit octobre 2019) sous la barre du million, avec 940 319 offres proposées sur le cumul des cinq plus gros sites d’emploi.

Les quatre sites Pôle Emploi, Indeed, Apec et Cadremploi suivent une évolution cohérente avec la situation. Nous observons ainsi une baisse de près de 21% entre début avril et début mai, et même de 37% entre début mars et début mai ! Regionjob continue lui de nous surprendre avec un inexplicable accroissement de +17,99% entre le 1er avril et le 1er mai. Il semble que le système de comptage de ce site ne soit pas adapté à notre baromètre. Nous prendrons une décision à ce sujet le mois prochain.

5barometreA5barometreB

 

 

Et si vous faisiez certifier votre CV grâce à l’Assurance retraite ?

L’Assurance retraite veut booster son service de « CV certifié », lancé fin 2018. Le but étant de sensibiliser les plus jeunes sur leur carrière.

 

Tricher sur votre CV ne vous ressemble pas ? Eh bien le service en ligne permettant de « certifier » son « parcours professionnel » fait partie des priorités de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), comme l’a affirmé ce jeudi 6 février son directeur, Renaud Villard, défendant cette solution contre les « CV bidonnés ». Lancé à bas bruit fin 2018, ce service gratuit est le premier des « jalons majeurs » de l’année 2020 évoqués par Renaud Villard lors d’une conférence de presse.

Le fonctionnement est simple : à partir des données dont dispose la Cnav sur sa carrière (nom de l’employeur et période correspondante), chaque assuré sélectionne les informations qu’il souhaite faire « certifier ». Ce qui génère automatiquement un lien internet ou un code QR renvoyant vers le site de l’Assurance retraite, qu’il suffit de copier sur son CV.

Un gage de sérieux, quand « deux tiers des CV sont bidonnés », selon le directeur de la Cnav, et que « cela coûte extrêmement cher aux entreprises de vérifier » leur contenu. Encore confidentiel – quelques dizaines de milliers d’utilisations -, ce service a pour objectif de « conquérir le jeune public en le sensibilisant sur sa carrière », ajoute l’Assurance retraite dans un communiqué.

Passez un entretien et un test de personnalité avec des experts bénévoles (14 au 18 octobre 2019)

slider_rencontres_ACE

Pour la 7ème année consécutive A Compétence Egale organise « les rencontres A Compétence Egale – optimisez votre recherche d’emploi ».
Cette année, du 14 au 18 octobre 2019, dans 7 villes en France, les experts du recrutement d’A Compétence Egale se mobilisent à nouveau pour conseiller bénévolement lors d’entretiens individuels d’environ 45 minutes les candidats à l’emploi : point sur votre CV, votre projet professionnel, vos soft skills… l’occasion de recueillir les conseils sur tous les sujets liés à votre recherche d’emploi dans un contexte bienveillant.
A Compétence Egale et son partenaire PerfomanSe (www.performanse.com) vous offre aussi la possibilité de répondre à un test de personnalité et de motivation en milieu professionnel afin de mieux connaître vos soft skills (compétences comportementales). Le bilan de ce test, si vous décidez d’y répondre, vous sera remis lors de votre entretien conseil et vous permettra ainsi d’échanger à ce sujet avec le recruteur.
Des ateliers collectifs vous seront également proposés dans certaines villes (entrée libre – pas d’inscription) :
– Comment déjouer les pièges de certains recruteurs
– Comment valoriser vos soft skills
– Comment optimiser sa présence sur les réseaux sociaux
– Comment optimiser sa recherche d’emploi
Les horaires vous seront communiqués dès le 1er octobre !
Pour vous inscrire,
remplissez le formulaire d’inscription en cliquant ICI.
Un fois votre inscription prise en compte, A Compétence Egale vous contactera très rapidement pour :
– vous donner le lien qui vous permettra de répondre au test de personnalité
– vous donner un rdv avec un expert.

 

Classement des universités 2019 : le palmarès mondial de Shanghai est tombé

Copie de l’article issu du site « l’internaute.com », version originale consultable ici

Le classement mondial 2019 des universités, qui repose sur le top 500 du classement de Shanghai est tombé. Si Harvard reste en tête, il y a du changement parmi les universités françaises. Votre fac ou celle où étudient vos enfants s’y trouvent-elles ?

Le fameux classement de Shanghai, scruté de près par les universités du monde entier, est tombé. Le cru 2019 est désormais connu. Harvard conserve sans surprise sa première place. La France reste 6e nation mais sa meilleure université change. La Sorbonne perd son trône au profit de Paris-Sud, 37e université mondiale. Globalement, les universités françaises sont tout de même en légère progression.

Ce classement réputé repose sur de nombreux critères : nombre d’anciens élèves devenus prix Nobel, nombre de chercheurs cités comme références ou encore nombre d’articles ayant été publiés dans les revues scientifiques « Science » et « Nature » durant les cinq dernières années. Outre les meilleures universités aux quatre coins du monde, l’Academi Ranking of World Universities (ARWU), nom anglais du classement, met en avant certaines universités françaises. Vous pouvez les retrouver ci-dessous dans notre classement détaillé, comprenant le Top 20 des meilleures universités 2019 ainsi que les universités françaises figurant dans le Top 500 du classement mondial.

Le classement de Shanghai, dit ARWU, n’est pas le seul palmarès existant et permettant de connaître le niveau d’une faculté. Il est également possible de consulter le classement mondial des universités QS. Il place le Massachusetts Institute of Technology sur la première marche du podium. Le classement mondial Times Higher Education distingue quant à lui l’University of Oxford. Dans tous ces palmarès internationaux, les établissements français sont la plupart du temps classés loin derrière les Américains et les Britanniques, qui occupent une large partie du tableau. En France, deux types d’indicateurs sont rendus publics par le ministère de l’Enseignement supérieur : le taux de réussite et le taux d’insertion professionnelle. Même si les chiffres diffusés concernent la session d’il y a deux ans en arrière, ils permettent toutefois d’obtenir une photographie des universités françaises.

Le classement mondial des universités de Shanghai (ARWU)

Le classement académique des universités mondiales (ARWU) est publié par l’Université de Jiao Tong de Shanghai en Chine. Depuis sa création en 2003, c’est toujours l’Université d’Harvard qui a occupé la première place. L’Université de Stanford et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) ne sont en général pas loin derrière. En 2019, Harvard arrive ainsi de nouveau en tête devant Stanford et Cambride au Royaume-Uni.

Les universités sont classées selon six critères : le nombre de prix Nobel et médailles Fields parmi les anciens élèves et parmi les professeurs, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline, le nombre de publications dans les revues scientifiques Nature et Science, le nombre de chercheurs répertoriés dans le Science Citation Index-Expended (SCIE) et le Social Science Citation Index (SSCI) et la performance moyenne des professeurs.

Classement des universités de Shanghai 2019

Chaque année, le verdict du classement des universités de Shanghai est dévoilé au milieu du mois d’août. Le classement des universités de Shanghai 2019 a ainsi été publié le jeudi 15 août. Dans ce dernier classement en date, c’est encore l’université d’Harvard qui a atteint la première marche du podium, suivie par Stanford et Cambridge (étonnamment, le MIT n’occupe que la 4e place). Le premier établissement européen, Cambridge, en Angleterre, se classe donc à la 3e place suivi de celui de Zurich encore présent dans le top 20 mondial. La France place sa première université dans ce palmarès à la 37e place, avec la nouvelle fac « Paris Sud » qui grimpe depuis la 42e place.

Les 10 meilleures universités du monde (en 2019) :

Rang Etablissement
1 Université d’Harvard
2 Université de Stanford
3 Université de Cambridge
4 Massachusetts Institute of Technology
5 Berkeley
6 Université de Princeton
7 Oxford
8 Université Columbia
9 California Institute of Technology
10 Université de Chicago

Le top 10 n’a pas évolué entre 2018 et 2019.

Les universités françaises dans le Top 200 (en 2019) :

Rang Etablissement
37 Université Paris-Sud (Paris 11)
44 Université Sorbonne Université
79 Ecole Normale Supérieure (Paris)
101-150 Aix-Marseille Université
101-150 Université de Grenoble-Alpes
101-150 Université de Strasbourg
101-150 Université Paris Diderot (Paris 7)
151-200 Université de Montpellier
151-200 Université Paris Descartes (Paris 5)

Les universités françaises dans le Top 200 (en 2018) :

Rang Etablissement
36 Université Sorbonne Université
42 Université Paris-Sud (Paris 11)
64 Ecole Normale Supérieure (Paris)
101-150 Aix-Marseille Université
101-150 Université de Strasbourg
101-150 Université Paris Diderot (Paris 7)
151-200 Université Joseph Fourier (Grenoble 1)
151-200 Université Paris Descartes (Paris 5)

Les universités en tête du classement mondial les années précédentes :

Année Etablissement le mieux classé
2018 Université d’Harvard
2017 Université d’Harvard
2016 Université d’Harvard
2015 Université d’Harvard
2014 Université d’Harvard
2013 Université d’Harvard
2012 Université d’Harvard
2011 Université d’Harvard
2010 Université d’Harvard

Le classement mondial des universités QS

Le classement mondial des universités QS (QS World University Rankings) est publié chaque année par Quacquarelli Symonds, une société britannique qui revendique le plus grand réseau mondial d’information et de conseil sur l’éducation supérieure et le parcours professionnel. En 2018, pour la septième année consécutive, c’est le MIT ou Massachusetts Institute of Technology qui remporte la palme.

Ce classement se base sur six critères pondérés : la réputation académique (40%), la réputation auprès des recruteurs (10%), le ratio enseignants-étudiants (20%), le nombre de citations par enseignant-chercheur (20%), le ratio d’enseignants internationaux  (5%) et celui d’étudiants internationaux (5%).

Le top 10 en 2019 :

Rang Etablissement
1 Massachusetts Institute of Technology
2 Stanford University
3 Harvard University
4 California Institute of Technology
5 University of Oxford
6 University of Cambridge
7 ETH Zurich – Swiss Federal Institute of Technology
8 Imperial College London
9 University of Chicago
10 UCL (University College London)

Le rang des universités françaises dans le classement 2019 :

Rang Etablissement
50 Université PSL (Paris Sciences & Lettres), Paris
65 Ecole polytechnique, Paris
= 75 Sorbonne, Paris
137 CentraleSupélec, Paris-Saclay
153 Ecole Normale Supérieure de Lyon

Les universités en tête du classement mondial les années précédentes :

Année Etablissement le mieux classé
2018 Massachusetts Institute of Technology
2017 Massachusetts Institute of Technology
2016 Massachusetts Institute of Technology
2015 Massachusetts Institute of Technology
2014 Massachusetts Institute of Technology
2013 Massachusetts Institute of Technology
2012 Massachusetts Institute of Technology
2011 Université de Cambridge
2010 Université de Cambridge

Le classement mondial des universités Times Higher Education

Le magazine londonien Times Higher Education publie chaque année depuis 2004 un classement mondial des universités. Il le définit comme le seul à prendre en compte les principales missions de l’université que sont l’enseignement, la recherche, le transfert de connaissances et le rayonnement international. Pour cela, 13 indicateurs pondérés sont utilisés, regroupés en cinq catégories : le cadre de travail (30%), le nombre et la portée des recherches (30%), l’influence de ces recherches (30%), la renommée à l’international des professeurs (7,5%), étudiants et chercheurs et les connexions avec les entreprises (2,5%). Comme dans les autres classements, ce sont souvent les universités américaines qui occupent le haut du tableau. La tendance indique toutefois qu’elles commencent à perdre de leur panache au profit des européennes. Ainsi, pour la première fois en 2015-2016, un établissement qui n’est pas anglo-saxon est apparu dans le top 10, l’école polytechnique de Zurich, en Suisse. Voici les universités française qui se sont frayé une place dans le fameux Top 200 du tout dernier classement :

Rang Etablissement
41 Université PSL (Paris Sciences et Lettres)
73 Sorbonne
108 Ecole Polytechnique
= 194 Paris Diderot

Et voici les 10 meilleures universités du monde selon le Times Higher Education en 2019 :

Rang Etablissement
1 University of Oxford
2 University of Cambridge
3 Stanford University
4 Massachusetts Institute of Technology
5 California Institute of Technology
6 Harvard University
7 Princeton University
8 Yale University
9 Imperial College London
10 University of Chicago

Les universités en tête du classement les années précédentes :

Année Etablissement
2017-2018 University of Oxford
2016-2017 University of Oxford
2015-2016 California Institute of Technology
2014-2015 California Institute of Technology
2013-2014 California Institute of Technology
2012-2013 California Institute of Technology
2011-2012 California Institute of Technology
2010-2011 Harvard University

Le classement mondial du Center for World University Rankings (CWUR)

Le classement du Center for World University Rankings (CWUR) est publié depuis 2012 par la King Abdulaziz University de Jeddah, en Arabie Saoudite. Il rassemble les 1 000 meilleures universités du monde selon huit critères, tels que le nombre de distinctions remportés par les étudiants, le nombre d’anciens étudiants ayant des postes de directeur ou l’importance des publications.

En 2018-2019, la tête du dernier classement en date est encore occupée par des universités américaines. L’université d’Harvard est classée première (depuis 2012), suivie de Stanford et du Massachusetts Institute of Technology, comme en 2017. Ce sont ensuite des établissements britanniques qui complètent le top 5 : l’université de Cambridge et celle d’Oxford. La première université française du classement mondial est Sorbonne université à la 29e place, suivie de l’Université Paris-Sud à la 54e.

Les 10 premières universités du classement 2018-2019 :

Rang Etablissement Pays
1 Harvard University Etats-Unis
2 Stanford University Etats-Unis
3 Massachusetts Institute of Technology Etats-Unis
4 University of Cambridge Royaume-Uni
5 University of Oxford Royaume-Uni
6 University of California, Berkeley Etats-Unis
7 Princeton University Etats-Unis
8 Columbia University Etats-Unis
9 California Institute of Technology Etats-Unis
10 University of Chicago Etats-Unis

Le rang du Top 10 des universités françaises dans le classement 2018-2019 :

Rang Etablissement
29 Sorbonne Université
54 Université Paris-Sud
84 Université Paris Diderot
97 Université de Grenoble – Alpes
116 Ecole polytechnique
117 Ecole normale supérieure
135 Université de Strasbourg
138 Université d’Aix-Marseille
141 Université de Montpellier
181 Université Paris Descartes

Les universités en tête du classement mondial les années précédentes :

Année Etablissement le mieux classé
2017 Harvard University
2016 Harvard University
2015 Harvard University

Le classement des universités selon le taux de réussite (ministère de l’Enseignement supérieur)

Dans le dernier rapport du ministère de l’Enseignement supérieur sur les chiffres de réussite des étudiants dans les universités françaises, on apprend notamment que seulement 27% des étudiants entrés en première année de licence en 2008 ont obtenu leur licence trois ans plus tard, et que 12% des étudiants doivent passer par une année supplémentaire pour valider leur diplôme. « L’âge d’obtention du baccalauréat et surtout la série du baccalauréat sont les variables qui influent le plus sur la réussite en licence », précise le ministère. Mais l’université dans laquelle s’inscrit l’étudiant a aussi son importance. Et c’est donc l’université d’Angers qui arrive en tête de notre classement, suivie par l’université de La Rochelle puis celle de Chambéry.

Etablissement Taux de réussite
en trois ans observé (en %)
Taux simulé (en %) Valeur ajoutée
(en points)
UNIVERSITE ANGERS 58,7 45,4 13,3
UNIVERSITE LA ROCHELLE 53,1 41 12,2
UNIVERSITE CHAMBERY 54,6 43,3 11,3
UNIVERSITE CLERMONT FERRAND 1 46,8 35,8 11
UNIVERSITE LYON 2 56,9 46,4 10,5
UNIVERSITE PAU 52,2 42,1 10
UNIVERSITE EVRY VAL D ESSONNE 44,8 34,8 10
UNIVERSITE BRETAGNE SUD 54,9 45,2 9,7
UNIVERSITE PERPIGNAN 47,2 38,1 9,1
CUFR NORD EST MIDI PYRENEES 52,7 44,1 8,5

Ce classement est basé sur la valeur ajoutée de chaque université calculée par le ministère de l’Enseignement supérieure. La valeur ajoutée correspond à l’écart entre le taux de réussite constaté et le taux simulé. Ce dernier présente la réussite attendue de l’université au vu du niveau national et du profil des étudiants (sexe, origine socioprofessionnelle, série du baccalauréat, âge et ancienneté d’obtention, groupe disciplinaire d’inscription en L1). « La valeur ajoutée permet de situer une université par rapport à la moyenne nationale, une fois pris en compte les effets de structure », explique le ministère. Pour ne pas biaiser les résultats, les chiffres choisis sont ceux qui concernent les étudiants ayant réalisé leur trois années d’étude dans la même université.

Si l’on prend en compte uniquement le taux de réussite observé, le classement est légèrement chamboulé. Dans ce cas, l’université d’Angers reste en tête mais c’est l’université Lyon 2 qui occupe la deuxième place sur le podium. Elle est suivie par l’université Grenoble 3 (qui n’affiche pourtant une valeur ajoutée que 3,3 points), l’université Bretagne sud et l’université de Chambéry.

Selon les chiffres publiés par le ministère, 27,2% des étudiants inscrits en L1 en 2008-2009 obtenaient leur licence trois ans plus tard. C’était alors les femmes qui réussissaient le mieux avec un taux de réussite de 30,6% soit 8,9 points de plus que les hommes.  De la même façon, les élèves issus de familles très favorisées avaient plus de chances de décrocher leur licence (32,1%) que ceux issus de familles défavorisées (20,9%).

Sur la période 2008-2012, l’université Clermont Ferrand 1 arrivait en tête avec la plus forte valeur ajoutée soit 18,7. Elle était suivie par l’université d’Angers puis celles de La Rochelle, Lyon 2 et l’université Nord-Est Midi-Pyrénées.

Etablissement Taux de réussite
en trois ans observé 
Taux simulé  Valeurs ajoutée
(en points)
UNIVERSITE CLERMONT FERRAND 1 58,30% 39,60% 18,7
UNIVERSITE ANGERS 61,40% 46,20% 15,2
UNIVERSITE LA ROCHELLE 56,50% 41,80% 14,7
UNIVERSITE LYON 2 58,10% 44,70% 13,4
CUFR NORD-EST MIDI-PYRENEES 56,80% 44,70% 12

Le classement des universités selon le taux d’insertion (ministère de l’Enseignement supérieur)

Entre masters, licences professionnelles et DUT, les universités accueillent plus de 60% des étudiants français. Le ministère de l’Enseignement supérieur a récemment publié des indicateurs sur la situation professionnelle des étudiants diplômés en 2014. Les taux d’insertion étaient alors de 91% en deux ans pour les masters LMD et 97% pour les master enseignement, 30 mois également après l’obtention du diplôme. En licence professionnelle, un taux d’insertion à deux ans (après l’obtention du diplôme) de 93% a été constaté dans la dernière enquête chiffrée fournie par le ministère de l’Enseignement supérieur. Des taux similaires à ceux de l’année précédente. Les chiffres communiqués à l’issue de la précédente enquête annuelle (diplômés de 2012) nous avaient d’ailleurs permis d’établir un classement par filières des universités offrant aux étudiants les meilleures chances de trouver un emploi à l’issue de leur formation. Bien que beaucoup d’établissements affichent alors un taux d’insertion supérieur à 90%, l’Université Lyon 2 se distingue alors dans notre classement, avec ses 100% dans les filières Sciences, Technologie et Santé.

Université Taux d’insertion professionnelle
des masters
Filières Droit, Economie et Gestion
BRETAGNE-SUD 96%
LORRAINE
AMIENS-PICARDIE 95%
RENNES 2-HAUTE-BRETAGNE
SAINT-ETIENNE-JEAN-MONNET
CLERMONT-FERRAND 1
MULHOUSE
ORLEANS
PAU 94%
BESANCON
PERPIGNAN
PARIS 1 SORBONNE
Moyenne nationale 91%
Filières Lettres, Langues et Arts
CERGY-PONTOISE 94%
ROUEN
SAINT-ETIENNE-JEAN-MONNET
PARIS 3 93%
DIJON
PARIS 7 92%
Moyenne nationale 87%
Filière Sciences humaines et sociales
TOULOUSE 3 97%
AMIENS-PICARDIE 96%
CERGY-PONTOISE
PARIS 4 93%
PARIS 7
Moyenne nationale 88%
Filières Sciences, Technologies et Santé
LYON 2 100%
TOULOUSE 1 98%
LE MANS-MAINE 96%
Moyenne nationale 90%

Ces chiffres du ministère portent sur les diplômés 2012 de master. A été prise en compte la situation professionnelle des anciens étudiants 30 mois après l’obtention du diplôme s’ils n’ont pas poursuivi ou repris leurs études dans les deux ans.

Le rang des universités françaises dans les classements mondiaux

Deux classements internationaux sont particulièrement scrutés chaque année : le classement de Shanghai et le classement QS, établi par une société britannique. Le palmarès CWUR, publié par une université d’Arabie Saoudite, permet également de se faire une idée de la place des établissements français dans le monde. Parmi les universités systématiquement classées, on retrouve notamment l’université Pierre et Marie Curie (désormais intégrée à la Sorbonne université) et l’Ecole normale supérieure ou Polytechnique. Voici le rang des établissements français dans ces différents classements, dans la limite des 200 premiers établissements à l’échelle mondiale :

Classement de Shanghai (2018) :

Rang Etablissement
36 Université Sorbonne Université
42 Université Paris-Sud (Paris 11)
64 Ecole Normale Supérieure (Paris)
101-150 Aix-Marseille Université
101-150 Université de Strasbourg
101-150 Université Paris Diderot (Paris 7)
151-200 Université Joseph Fourier (Grenoble 1)
151-200 Université Paris Descartes (Paris 5)

Classement QS (2019) :

Rang Etablissement
50 Université PSL (Paris Sciences & Lettres), Paris
65 Ecole polytechnique, Paris
= 75 Sorbonne, Paris
137 CentraleSupélec, Paris-Saclay
153 Ecole Normale Supérieure de Lyon

Classement Times Higher Education (2019) :

Rang Etablissement
41 Université PSL (Paris Sciences et Lettres)
73 Sorbonne
108 Ecole Polytechnique
= 194 Paris Diderot

Classement CWUR (2018-2019) :

Rang Etablissement
29 Sorbonne Université
54 Université Paris-Sud
84 Université Paris Diderot
97 Université de Grenoble – Alpes
116 Ecole polytechnique
117 Ecole normale supérieure
135 Université de Strasbourg
138 Université d’Aix-Marseille
141 Université de Montpellier
181 Université Paris Descartes