Utilisez cette astuce militaire pour savoir si quelqu’un ment

20160829194146-karlsideuseDans un article paru sur le site entrepreneur.com, le sergent major retraité Karl Erickson, ancien béret vert,  a dévoilé une méthode simple qui lui a été enseignée par John E. Reid and Associates et que chacun peut utiliser pour détecter un menteur, que ce soit pour partir en guerre ou pour recruter un nouvel employé. Il devait en effet faire face à toutes sortes de menteurs : habitants locaux qui ne veulent pas dire où les ennemis se cachent, forces alliées qui exagèrent leur capacité d’intervention, équipiers qui ne veulent pas admettre à quel point ils se sont trompés… La liste est longue.

Voici la retranscription de ses propos, à partir d’une interview réalisée dans son bureau à T1G, un centre d’élite de formation pour les opérations spéciales.

Oubliez ce que vous avez vu dans les films

« Dans les films et à la télévision, ils parlent toujours des yeux. Si le gars regarde en haut à droite ou en haut à gauche, c’est qu’il ment. Cela peut être vrai pour certaines personnes, mais ce dont il faut se rappeler c’est qu’il y a des gens qui vont faire cela seulement parce qu’ils ont peur ou sont nerveux, et non pas parce qu’ils mentent. Vous devez donc identifier les comportements fondamentaux de chacun lorsqu’ils disent la vérité. »

Obtenez des informations

« Faites des recherches rapides avant l’entretien afin d’apprendre quelques vérités sur votre futur interlocuteur. Allez sur les réseaux sociaux et trouvez des informations simples sur lesquelles vous pouvez être certains qu’il ne mentira pas : vacances, anniversaires… Identifiez ensuite d’autres sujets dont il pourrait être moins enclin à parler, qui pourraient le mettre en difficulté. »

(NDLR : attention à respecter la législation en vigueur lorsque vous cherchez des informations sur le web !)

Commencez avec les sujets agréables

« Regardez son langage corporel lorsqu’il répond à des questions faciles dont vous savez qu’il dit la vérité. « Avez-vous fait quelque chose d’agréable cette été ? » S’il répond sincèrement à propos des vacances et semble nerveux, vous savez maintenant qu’il est juste tendu et que cette tension ne signifie pas qu’il ment. Regardez où ses yeux vont, observez s’il se racle la gorge avant de parler, s’il se penche en arrière ou en avant. »

Faites doucement monter la chaleur

« Passez ensuite à des sujets qui vous laissent à penser qu’il pourrait mentir s’il devait les aborder, et dont vous connaissez les réponses. Cela peut être par exemple des informations que vous avez lues à propos de sa société sur le web. S’il ment, regardez et écoutez ce qui change dans ses intonations ou son maniérisme. »

Maintenant allez-y

« A cet instant vous devriez posséder de bons repères sur son langage corporel et sa façon de s’exprimer quand il dit la vérité et quand il ment.  Vous pouvez donc aborder les questions dont vous ne connaissez pas les réponses. En utilisant ce que vous savez sur son comportement, vous aurez de meilleurs chances de déterminer s’il est en train de mentir ou pas. »

Utilisez la méthode des 3 questions

« Si vous pensez que quelqu’un ment, posez-lui la même question de trois façons différentes. Vous pourrez penser qu’il s’agit là de capter les éventuelles différences dans ses réponses, mais ce à quoi je vous demande de prêter attention est juste le contraire : ses réponse semblent-elles scénarisées ? Utilise-t-il prudemment les mêmes phrases encore et encore ? Les politiciens sont étonnants dans ce domaine. Cela leur permet de répondre à la question qui leur est posée sans jamais révéler ce qu’ils ne veulent pas que vous sachiez. Si cela ressemble à une réponse préparée et scénarisée, alors c’est un signe qu’il est soit en train de mentir, soit de ne pas vous raconter l’histoire entière. »

Vérifiez la vitesse.

« Notez à quelle vitesse il répond à votre question. Répond-il immédiatement sans donner l’impression d’avoir réfléchi ? Pensez à un adolescent face à ses parents. S’ils lui posent une question et qu’il répond immédiatement sans avoir réfléchi, c’est qu’il a préparé. Il avait déjà une histoire prête pour vous, maman et papa. »

Ayez une deuxième paire d’yeux et d’oreilles

« Lorsque cela est possible, ayez un autre observateur dans la pièce. Demandez à quelqu’un de faire semblant d’être un assistant qui travaille sur son PC portable, ou une personne de l’équipe informatique. Votre candidat oubliera rapidement qu’il y a quelqu’un dans la pièce. Cela vous donne une autre paire d’yeux capable de prêter la plus stricte attention aux manières du candidat, quelqu’un qui pourra vous aider à identifier les changements de comportement que vous auriez pu rater. Par exemple, quand vous regardez ses yeux vous pourriez ne pas remarquer qu’il a commencé à taper du pied sur le sol. »

But ultime

« Tout ceci vous aidera à prendre de meilleures décisions dans vos recrutements. Dans la majorité des cas vous ne voulez pas vous associer avec des menteurs, mais vous ne voulez pas non plus passer à côté d’une grande opportunité parce que le candidat avait les yeux fuyants et que c’était juste de la nervosité.  Cette méthode peut vous aider à éviter ce genre de cas de figure. »

Tiré de l’article original de Dan Bova : Use This Secret Military Trick to Tell if Someone Is Lying

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s